06 80 43 95 74 - 06 830 207 51 nutrijeune.cotebasque@gmail.com

 

L’Epigénétique .

 

On a longtemps cru que les gènes ou ADN étaient des blocs que l’on ne peut pas changer.
Et pourtant.. Prenons l’exemple de l’apiculture; si on donne à manger de la gelée royale à des larves d’abeille, elles deviendront des reines. Entre un œuf d’ouvrière et un œuf de reine il n’y pas de différence, mais la larve donnera une reine car elle est nourrie spécialement pour ça. 
 
L’alimentation provoque le déterminisme.
Notre corps est constitué de différentes cellules, hors toutes nos cellules ont la même information génétique et l’interprétation que nos différents organes en font s’appelle l’épigénétique. 
 
En fonction de notre hygiène de vie et en particulier de notre alimentation, nous pouvons modifier la lecture de nos gènes, leur utilisation par la cellule, les “éteindre” ou les “allumer” et il y a toutes les intermédiaires entre ces deux. 
La naturopathie sait depuis très longtemps que l’on peut influencer les gênes.
« On devient ce que l’on mange »
 
La génétique c’est ce qui nous est transmis, l’ADN. Notre environnement a un impact sur notre ADN, il va influencer l’expression de nos gênes héréditaires. 
L’alimentation a un impact très important sur l’épigénétique; additifs, exhausteurs de goût, produits transformés, raffinés, cuisson, alcool…

Il est désormais admis par la communauté scientifique que la maladie n’est pas une fatalité. Nous pouvons être acteur de notre santé. Nous sommes capables de bloquer jusqu’à 85 % l’expression de nos gênes héréditaires.  
Nous avons reçu une certaine hérédité, mais par notre hygiène de vie nous pouvons favoriser les conditions d’une bonne santé et éloigner la fatalité. 
Il existe des “épimédicaments” . Ce sont les médicaments qui vont contribuer à augmenter ou les diminuer, à  “éteindre” ou “allumer”  nos gènes. 
Le meilleur médicament est l’alimentation. 
La vitamine B9 par exemple; c ‘est l’acide folique que les femmes enceintes prennent durant les 3 premiers mois de leur grossesse. Cette vitamine est essentielle au renouvellement cellulaire, elle va favoriser la méthylation de l’ADN.
La vitamine B9 est présente dans les légumes verts, les grenades, les céréales germées, certains types de choux. Ce sont des “alicaments” de l’epigénétique. Ils vont participer à contrôler ces gênes héréditaires qui nous emmènent vers les symptômes et les maladies.
 
« l’Epigénétique est  la grande révolution de la biologie des 50 dernières années » disait trés justement Jenna de Rosnay